mardi, septembre 01, 2009

Que voulez-vous?

Quel est votre objectif dans la vie? Pourquoi vous continuez d’avancer chaque jour? Pour quelle(s) raison(s)? Que faites-vous chaque jour, quel est ce but que vous vous étiez fixé il y a bien longtemps? Pourquoi travaillez-vous comme vous le faites maintenant? Pourquoi faites vous ce métier? Est-ce que vous avez fait tous vos choix vous même dans votre vie ou quelqu’un les a fait parfois à votre place? Pourquoi existez-vous? Est-ce que vous êtes entrain de faire quelque chose d'important?

Quel est le sens de tout ça? Pourquoi moi, ici, maintenant? Pourquoi pas quelqu’un d’autre, pourquoi moi? Je ne suis pas les autres et ils ne sont pas moi, donc pourquoi suis-je là précisément à faire ce que je fais? Et pourquoi ne suis-je pas quelqu’un d'autre? Pourquoi tout cela?

mardi, décembre 05, 2006

Jet-Lag

Putain, des jours, des semaines, des mois. Un bail que je n'étais venu fourrer mon nez dans cette affaire qui péréclite. Un bail où les quelques signaux de vie manifestés le furent en pure perte. Est-ce qu'on a le temps d'écrire quand les impératifs vous transportent ailleurs ? On a toujours le temps d'écrire. Ou celui de s'excuser. J'ai simplement snobbé ces cases qui me semblait vouées à périr avec les ambitions de ce blog. Pourtant de cet ailleurs lointain, je suis venu. Rendant quelquefois visite à mes compatriotes branleurs. A savourer les épisodes loquaces d'une France qui s'enflamme autour de ces candidatures...
Bref, vous n'en avez clairement rien à foutre de ces inepties que je débite à longueurs de posts. Hein, dites-le ! Vous auriez voulu du croustillant, de la fesse, des tampax qui pendent. Eh bien, non... Pas d'histoires spéciales, de sexe "hentai*", de néons lumineux en plein Golden Gai*. Le japon, c'est définitivement le vieillissement pour moi. Omiyage*, respect et consort. V'la même que je m'émerveille de la douceur automnale. Que je respecte la signalétique des passages piétionniers. Le seul facteur risque pris, reste ma propension d'alcoolique, à performer à toutes les saloperies possibles, Shochu/Melon ou Sake/Lemon. A fumer toutes cigarettes dehors, à envoiler mes poumons de fumées exotiques. Risques inégalables sur la bouffe, entre sashimi de cheval, friture de baleine ou coeurs de poulet en brochette...
Quotidien dépaysant sans illusions pour bercer. Loin du manga, du cliché bancal et de l'épuisement au travail. Proche des écolières à bicyclette, des grands mères qui s'appliquent et d'une isolation thermique probablement contrefaite.
Finalement, j'aime autant la France, que je peux apprécier le Japon. Ce sentiment d'insécurité, de prédation, de luttes précaires, toute cette merde me semble un suc revigorant à s'injecter afin d'affronter la quiétude et le calme d'un pays sans optique de travers. Et demain, pour une place de parking, c'est sûr, j'irai me fritter avec un arabe.

* Ne comptez bien évidemment pas sur moi pour vous narrer l'attribut et la définition de ces mots, il y a bien assez de blogs d'expatriés pour vous faire la leçon, alors, démerdez-vous...

lundi, octobre 02, 2006

A la petite blonde mignonette qui s'occupait du stand de barbapapa : JE TE LIME !!!

Tu aimes les chouros ? :D Allez fais pas de chichis, j'ai pourtant bien revé que je me beignet à la pomme d'Amour.

J'aime comme ton petit poignet fin s'enroulait dans la machine. Ca m'a donné envie de touiller en toi.


Y'a des jours comme ca ou j'aime être depressif, alors j'ecoute ca en boucle.

Je remercie Mylène Farmer de n'avoir finalement pas fait que de la merde apres Anamorphosée.

Merde mon somni commence à faire tourner la tête, c'est trop tard pour ma branlette, faut aller coucouche panier sans toutouche pinier.

"Pardonne moi la profondeur de mon amour pour toi
Si c'est du sang qui coule au fond de moi, pardonne moi."

Non seulement je te pardonne, mais en plus je te remercie.

Toi aussi je te remercie !

Je peux raconter n'importe quoi puisque je dors.


Merde ma tête tourne encore..



Mon lit n'est même pas fait....





"Pardonne moi, si la douleur remue tout qu'elle me broie
de t'aimer comme un fou que tu n'es pas, pardonne moi."


Je vais bien.

Z'auriez l'air moins con si vous aviez cliqué !

Douce nuit, pleine de suie.

Douce nue, pleine de sue.

vendredi, septembre 01, 2006

La différence entre le téléphone rose et un tampax ?

Le tampax, tu sais qui c'est la salope au bout du fil.


Démonstration :


mercredi, août 09, 2006

Le 1er, c'est l'oeuf ou la poule ?
Et mourir dans l'oeuf, c'est 0.5 ?
Et si la poule mange l'oeuf, le temps forme une double boucle ?

lundi, juillet 31, 2006

generated by sloganizer.net

Actualisez la page avec -F5-

A ma Gloire.
Tg Magloire...

lundi, juillet 17, 2006

Les valeurs s'amenuisent alors je touche du bois et porte plinthe.

Contre.

Axe qui veut me faire croire que la puissance des volcans se transmet de pierre en fils et qu'ainsi les extraits de roche volcanique de mon gel douche donneront à mon jet la fougue pour trouer son fond de gorge.

Contre.

Les policitiens pour qui la campagne n'est autre qu'un moyen de se faire elir, rien d'autre.

Ou peut-être contre les votants qui ne l'ont jamais compris.

Contre.

Colgate. Parce que les carries sont mutantes. Notre alimentation, dopés à l'OGM, génère des super carries contre lesquelles Signal + ne peut lutter. Achetez Signal ++ vos dents vous remercieront d'un sourire email-diamant :D

Contre.

Les néo-militants-extra-lucides qui eux non plus, n'ont pas compris que les medias ne servent pas à informer mais à influencer. Vous regardez trop la télé bonsoir, vous regardez trop les guignols bonsoir, c'est ainsi que vous votez Chirac bonsoir, c'est vous les guignols bonjour.

Contre.

L'heureux evenement des voisins qui ne fait pas encore ses nuits. J'appelle la police pour acte de délinquance juvenile par tapage nocturne.

Contre.

X.

Non, le X, je suis pour.

vendredi, juin 16, 2006

Parce qu'on dit que la blessure du corps n'est rien à coté de celle de l'esprit, je remercie tous ces hommes violents qui battent leur femme au lieu de la quitter.

Et si cette phrase heurte votre sensibilité, venez que je vous administre une fessée, ca fait moins mal ;)

mardi, mai 30, 2006

Je suis retombée sur le texte de Kipling, tu seras Homme mon fils!! Si quelqu'un se reconnait je lui tire mon chapeau

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
(euh.. wouaih m’enfin faudrait pas trop que ça se reproduise quand même parce que je veux bien reconstruire mais bon si ya un malin qui s’amuse à tout détruire la non hein ça va deux minutes…)
Ou, perdre d'un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;
(Oui alors tant qu’on en parle j’ai perdu un t-shirt blanc super mignon ya deux semaines et ça m’embête un peu…)
Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
(Amant + fou + plein d’amour + fort + tendre, c’est possible ou je demande trop ?)
Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;
(Tu seras un moine Shaolin…)
Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leur bouche folle,
Sans mentir toi-même d'un seul mot ;
(Je crois que j’aimerai pas trop, il est ou celui qui raconte n’importe quoi la bouche folle ?)
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
(C’est pas un peu démago ça ?)
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;
(Ca par contre je suis d’accord…)
Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
(Non mais même bouddha avait un peu d’orgueil non ?)
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n'être qu'un penseur ;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;
(Alors rêver ça je sais faire… c’est après que je comprend pas…)
Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
(Alors les deux la, ils sont en défense ou en attaque ? oui je sais en basket on fait les deux…)
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,
Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
(Oui mais il faut bien le nourrir tout ce petit monde, ils ont un endroit où dormir parce que moi c’est petit chez moi alors héberger Rois, Dieux, Chance , Gloire et Victoire….)

Tu seras un Homme, mon fils.
(Par contre pour la fille il va y avoir un autre texte parce que pas une fois on a fait allusion à la cuisine, la couture, les dauphins, les rimes en éternelle et hirondelle….)


Rudyard Kipling

mardi, mai 16, 2006

Le miracle de la vie

Mettre au monde un enfant, c'est beau.
Mais pas aussi beau qu'un but.

(Plutôt un Dunk, de Jordan, par exemple)